Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2008

Quel avenir pour ces enfants ?

Peut-on accepter cette situation désastreuse ?
Quel avenir pour ces gosses qui passent plus de temps à mendier dans la rue qu’à s’instruire ?
Comment la communauté internationale peut admettre que des marabouts exploitent ainsi des enfants qu’ils sont amenés à considérer comme leur ‘richesse’? Pourquoi ne conditionnerait-on pas l’aide au développement du Sénégal à la mise en oeuvre d’un plan drastique de résolution du problème des talibés ?
Paroles de Talibés de Dakar (très difficiles à obtenir car ces enfants craignant des représailles de leur maître ou de ses adjoints ne veulent pas parler): 
'Ca fait 5 saisons des pluies que je suis ici’ (ndlr 5 années).
‘Je viens du fleuve’.
‘ Je sais pas où sont mes parents’.
‘Le sérigné, il nous bât et nous donne pas à manger’.
‘Je sais pas lire l’heure’.


Il arrive que des talibés victimes de châtiments ou trop maltraités fuguent. Certains sont repris par les hommes de main du marabout et à nouveau châtiés, d’autres seront arrêtés par les pouvoirs publics et confiés à l’éducation surveillée, d’autres disparaîtront ou se réfugieront dans des endroits insalubres désertés par leur population.

Certains avancent que les talibés seraient en 2008 près de 200 000. Sans oublier avant tout le drame au quotidien pour ces enfants et leur devenir, on peut imaginer les conséquences néfastes que peut avoir ce fléau pour le développement du pays.

Croyez vous que le marabout mette ses propres enfants au même régime que les talibés ?
Que nenni. Ils suivent une scolarisation normale et profitent comme leur père et leur famille des produits de la mendicité forcée de ces derniers.

Commentaires

tu as raison de dénoncer ce scandale mais que faire quand les grandes organisations internationales ferment pudiquement les yeux au nom du principe de non ingérence !!! seules les ONG peuvent faire bouger les choses mais il y a tant de drames de ce genre à travers toute la planète que la tâche appararaît insurmontable..o peut en soutenir à titre individuel quelques unes mais on est obligé malheureusement de faire des choix et c'est dramatique .

Écrit par : ulysse | 19/06/2006

La première photo, prise en mars 2006 tôt le matin à M'bao, en grande banlieue de Dakar, représente deux enfants talibés qui mendient pour leur petit déjeûner. Ils n'ont visiblement pas chaud. Mais leur regard me glace. L'expression de leur visage me choque. Comment être insensible à leur détresse ?
Photo 2: Talibés à Louga. (10-03-2006).
Photo 3: Talibés à Thiès. (10-03-2006).
Photo 4: Talibés à Saint Louis du Sénégal. (11-03-2006).

Écrit par : JCG | 19/06/2006

C'est une situation terrible et c'est bien que tu en parles même si c'est dur à lire .Comme dit Ulysse il y a tellement de misère que la tâche parait insurmontable .

Écrit par : evelyne | 20/06/2006

C'est une forme africaine de mafia à nos yeux, mais une institution profondément encrée dans la structure sociale, protégée par l'épaisse muraille du fatalisme là bas. N'oublions pas que qui n'est pas productif dépend entièrement du clan familial. On y fait des enfants pour assurer sa propre survivance. C'est toute une mentalité qui doit évoluer, et elle ne bougera que si d'autres moyens viennent rendre obsolète le modèle en place qui fait de l'enfant un moyen de survie et non pas un aboutissement comme dans nos sociétés. C'est toute une société qui évolue et à qui il faut faire confiance. Au contact du monde occidental, les mentalités changent. Pas toujours en mieux. L'Afrique est patiente, c'est une vieille dame qui se rit de nos envies de tout révolutionner d'un coup, elle porte en elle tant de force. Ne brulez pas votre si belle énergie en de grandes actions spectaculaires, elles n'éffleureront que la surface d'un monolite aux contours polis par le temps. Regardez les forces vives de ces pays qui émergent : regardez les femmes qui s'organisent, prennent d'assaut des circuits économiques qu'elles batissent ou reconstruisent, patiemment, avec humilité, regardez les associer solidarité sociale à croissance et réussite, elles ont à proposer, elles ont à nous surprendre. La solution viendra de là, du coeur même de l'Afrique. Regardez les et vous viendra l'espoir. Merci JCG pour ces articles, je les ai dévorés.

Bernadette

Écrit par : Bernadette | 26/06/2006

Je suis d'accord avec les propos de Bernadette. C'est une des raisons qui me poussent à aimer l'Afrique, et en particulier le Sénégal.
Je crois fondamentalement en la capacité de l'Etre humain. Le 21° siècle sera sans doute celui du réveil de l'Afrique.
Par contre, l'exploitation des enfants par des adultes n'est pas acceptable. Pour les petits talibés mendiants, il faut faire cesser un phénomène qui s'est accentué de façon considérable depuis vingt ans. La mafia des petits marabouts exploiteurs ne doit pas avoir droit de cité.
Prochainement sur Vudici un article sur les marabouts. Tous ne sont pas des bandits....

Écrit par : JCG | 26/06/2006

Aurait-on attrapé le même virus JCG ?
L'Afrique vous envoute ou vous rejette, et même amante, elle est violente, ses excés déchainent votre colère, ses splendeurs et ses langueurs vous enchaînent les sens. Il faudrait plusieurs vies pour en cerner les contours. Pourtant, comme ici, de la terre et des êtres humains, comme ici, du meilleur comme du pire.
Les marabouts effectivement ne sont pas tous à jeter dans le même panier. Ils jouent même un vrai rôle social positif en bien des lieux, recueillant des enfants errants, les orientant, les éduquant.
L'Afrique est plurielle. Il n'y a pas une, mais des Afrique, pas un, mais plusieurs Sénégal. Le Senegal rural est si loin du Senegal de Dakar. Le Senegal de l'ouest à mille lieux de celui de l'est, autant qu'un breton peut l'être d'un alsacien finalement, autant, mais à la puissance décuplée de la passion africaine.

Écrit par : Bernadette | 27/06/2006

Eh oui, Afrique envoûtante et passionnante, mais aussi déroutante.
Oui, il y a de bons marabouts qui ont un rôle social important. Ce ne sont pas ceux là dont je dénonce les dérives.
Quant aux diverses facettes du Sénégal, et de l'Afrique, je suis totalement d'accord.

Écrit par : JCG | 28/06/2006

SOS Talibés : pour les enfants des rues au Sénégal à MBOUR, SALY
Si vous partez au SENEGAL, vous avez droit en général à 20 kg de bagages/personne. Il vous reste forcément un peu de place ! Nous avons eu, lors de notre dernier voyage, un grand coup de coeur pour une petite association, Les Gones de MBOUR, qui s'occupe d'apporter des soins aux Talibés, ces enfants des rues que des marabouts véreux obligent à mendier. Ces enfants ont besoin de vêtements, de jeux (simples et solides), de crayons, de médicaments même entamés (sauf les liquides). Si vous allez en vacances à SALY ou MBOUR (c'est juste à côté), vous pouvez déposer ces objets directement à l'association. Si vous n'avez pas ce type d'objet et que vous êtes dans la région de Toulouse, alors vous pouvez me contacter, car je m'occupe de rassembler des colis. Nous devons aussi leur envoyer une imprimante car ils n'ont là-bas qu'un vieil ordinateur et bientot une connexion internet. Si vous êtes sur Lyon, contactez l'adresse en france (voir leur site plus loin).
Faites-vous un grand plaisir et offrez vous une vraie immersion dans l'Afrique profonde : passez une matinée à l'association avec ces enfants : un grand moment d'échange en perspective !
pour avoir l'adresse de l'association les Gones de MBOUR, contactez Annie Camara qui est sur place : mbourgones@yahoo.fr son téléphone à Mbour : 550 13 67. Ils ont aussi un site (modeste) : http://les-gones-de-mbour.monsite.wanadoo.fr/index.jhtml
Pour me contacter, si vous êtes sur Toulouse : raymondgabriel@wanadoo.fr

Écrit par : raymondgabriel@wanadoo.fr | 08/11/2006

BRAVO à l'Association "Les Gones de MBOUR'.
Nous faisons la même chose sur MBAO.
Contacts mail au Sénégal: jcltis@sentoo.sn.
ou guiranediene@yahoo.fr

Si vous êtes sur Mende ou Montpellier, contactez moi par l'intermédiaire de Vudici.

Écrit par : JCG | 14/11/2006

Bonjour,
je suis entrain de faire un dossier pour un cours de sociologie sur le role social du Marabout au Sénégal.
Malheureusement, je manque de documents sur lesquels m'appuyer...
Si certain peuvent m'aider.
merci de m'envoyer des infos par mail.
Au plaisir

Écrit par : Benoit | 20/11/2006

mon mail; ben_gautier@hotmail.com

Écrit par : au fait | 20/11/2006

Je suis passée à MBour fin decembre 2006. Une semaine trop courte réservée aux enfants. Un RV au quotidien. A l'Assos, avec Annie, le choc du matin : enfants couverts de gâle, infections, enfants sans défense, si jeunes (4ans et +), de beaux regards qui ne demandent que du temps, des attentions, des soins, se nourrir, et vivre sa vie d'enfant, jouer , rire, écouter des histoires et communiquer . Hormis le wolof...., le français ne passe pas. Ils connaissent les sourates par coeur à 14 ans... S'ils vont à l'école, la construction d'une phrase, le sens... c'est du chinois. Par coeur, oui. L'essentiel, le ventre qui crie, eux, qui courent toute la journée.
Le matin : verre de lait et morceau de pain, le pain d'Annie est pour eux le gâteau qu'il ne connaisse pas, il le déguste (honte à nos gaspilleurs). les soins, désinfection, parfois douche s'ils acceptent. Ma surprise : la mer est là, mais il la craignent et ne jouent pas avec l'eau. Les adultes hommes barbottent, pêchent, plongent pour les poisson mais ne savent pas nager....
Le jeudi, le chaudron immense bouilonne, un délicieux plat en préparation, au commande Fatou.
Bon je suis trop longue mais je voudrais tant temoigner et vous dire mon choc : les miam miam silencieux.... et plus encore....
J'ai des photos a transmettre : bonheur des enfants, quelle récompense pour ceux du bout de la rue, sous le soleil de MBour...
Une grand mère qui a craqué devant eux.....
l'Analphabétisme est l'arme la plus redoutable des extrémistes et des fans de pouvoir. tristement utilisée en Amérique aussi. Avenir ???????
Colette

Écrit par : Colette de Montpellier | 10/01/2007

salut jm'appelle aurélie! jviens de regarder le reportage sur Mbour qui m'a totalement bouleversée! je ne connais pas l'afrique mais je voudrais pouvoir faire quelques choses pour ses enfants! j'habite en loire atlantique près de guérande! si quelqu'un pouvais me renseigner sur une association qu'il y aurai dans le coin?!

Écrit par : quinquis | 20/02/2009

Bonjour
Même chose pour moi. Après le reportage de Thalasse, je suis dépitée et si triste du sort des Talibés. Je suis dans le Nord, près de Lille. Que puis je faire ?

Écrit par : Verdelle | 20/02/2009

Bonjour,
J'ai eu la chance d'aller au Sénégal et dans la ville de M'BOUR où réside les "Talibés" ces enfants esclaves des écoles coraniques. Malheureusement, c'est le problème de l'Afrique qui est confronté à une grande misère et à une démographie galopante, sur laquelle l'Islam prospère au détriment des autres religions et des coutumes. C'est regrettable et il faut aider même si c'est peu, les Africains à se développer, par exemple en parrainant un enfant pendant sa scolarité à l'école communale puis au lycée. Une goutte d'eau c'est mieux que rien, et cela fait de grandes rivières et des océans.....
Cordialement à tous.
Christian ( Alpes-Maritimes) 06.

Écrit par : Christian | 20/02/2009

Documentaire saisissant hier au soir sur les Talibés de M'BOUR.
Je retrouve la même chose que dans la banlieue de DAKAR où ce fléau sévit. Des dizaines de milliers de Talibés, esclaves des grands, y passent une grande partie de la journée à mendier dans les rues où le longe de la RN 1.
J'agis dans le cadre de l'ONG 'Jeunesse Culture Loisirs et Technique / Actions Sociales basée à M'BAO'. La tâche est immense et nous n'avons que très peu de moyens. Nous acceptons toutes les aides et les bonnes volontés.

Écrit par : JCG | 21/02/2009

Si vous voulez nous aider dans notre action au profit de talibés, vous pouvez adresser des dons à
SAUVEGARDE DE L'ENFANCE du P.B.
PARRAINAGE SENEGAL
68 avenue de Bayonne - Le Busquet 5
64600 ANGLET
En précisant pour JCLT / IS M'BAO - Section Talibés.
MERCI par avance.

Écrit par : JCG | 24/02/2009

il y a beaucoup d'associations qui euvrent sur le terrain nous avons repertories beaucoup !chacun peut donner a elle de son choix c'est super de les aider
mais je pense qu'il faut agir en plus de le cadre juridique
venez nous rejoindre sur facebook il y a un groupe "pour suver les talibes du senegal"ou nous y mettons toutes les infos a ce sujet
et un forum aussi pour ceux qui veulent s'exprimer...
http://d-h-t.forumactif.net/talibes-c1/

Écrit par : admin | 29/03/2009

moi di pour on ne peut pa sanction leurs parents car un l'enfants comme ceci n'est droit d'etre autohme . ce que les famille ,sengal doi comprendre c'est la future generation senegalais,africain qui partent
ns devons demander une sanction.

Écrit par : damix | 16/08/2010

Les commentaires sont fermés.