Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/04/2009

Une action concrète en faveur des Talibés

IMG_0283.JPGDepuis plusieurs années, JCG tente de nous sensibiler sur le sort des enfants Talibés à travers ses articles et ses photos.  (voir dossier spécial talibés)

Notre envoyé spécial ne fait pas que parler, il passe aussi à l'action. La preuve, il est à l'origine avec de nombreux acteurs sociaux locaux d'une intitiative, qui s'est déroulée au début du mois à M'Bao, dans la banlieue de Dakar.

Guirane Diène, directeur de JCLTIS  nous propose un bilan de cette intitiative encourageante:

 JOURNEE D’ ECHANGE ET DE SOLIDARITE POUR LES TALIBES DE M’BAO

 Le 02 avril 2009, s’est tenue au complexe socio-éducatif de Mbao (Dakar) une journée d’échange et de solidarité pour les talibés de la commune.

Sous l’égide de JCLT Interventions Sociales, ONG organisatrice de l’ évènement, Enda Jeunesse et Action, Enfants et Jeunes Travailleurs, les daaras et la commune de Mbao, ce moment d’échange a été organisé aux fins de mettre en place un plan d’action au niveau local.

L’objectif général visé au sortir de cette journée est d’une part l’amélioration des conditions de vie des enfants talibés ainsi que l’adoption d’un cadre réglementaire par les acteurs portant sur l’ouverture des daaras et d’autre part la réduction de la mendicité.

 La tâche est certes complexe mais tous les participants, au nombre de 350 personnes, se sont engagées à mettre le pied dans l’étrier en venant en aide à ces enfants dont l’avenir demeure incertain.IMG_0344.JPG

L’assistance a pu visionner un diaporama de 135 photos et le film ‘Les enfants perdus de Mbour’, récemment diffusé en France, avec un impact négatif sur l’image de notre pays. Ce voyage au travers des images dans le monde des enfants talibés a créé un véritable électrochoc pour que les imam et marabouts coraniques présents se lèvent pour dire ‘plus jamais ça’. Mieux, ils pensent que ce film et ce diaporama doivent être largement diffusé pour alerter l’opinion sur cette réalité bien de chez nous et qui malheureusement concerne certains daaras qui exploitent et maltraitent les enfants.

 Les risques qui guettent les enfants talibés fugueurs ont été illustrés par le film ‘Poussière de ville’ du cinéaste Moussa TOURE, fait sur les enfants de la rue en République Démocratique du Congo.

 Bien que la tâche s’annonce immense et complexe, les acteurs (commune de Mbao, JCLT Interventions Sociales, Enda, les Oulémas, les maîtres coraniques et les populations) comptent appliquer un plan d’action sur le territoire communal pour aider les enfants talibés et réglementer la mendicité.

 Entre autres préoccupations, le plan d’action se résume en six axes :

  • protection de l’enfance,

  • Hygiène et santé,

  • Amélioration du cadre de vie des daaras,

  • Citoyenneté du talibé,

  • Education et formation professionnelle,

  • Sports et loisirs.

 En fin de journée, leIMG_0332.JPGs participants ont fait les recommandations suivantes : Vulgarisation de plan d’action au niveau communal, Implication et prise de responsabilité de l’Etat de la commune de Mbao pour aider et réglementer l’ouverture des daaras de toute sorte, Mise en place d’un comité de contrûle et d’inspection, Ouverture d’une halte ou maison de l’enfant talibé, Poursuite des adultes déviants.

 Il faut préciser au passage que ces recommandations vont s’appuyer sur une réglementation en vigueur dans notre pays et à mettre en place au niveau communal : Code de la famille, Convention des droits de l’Enfant, Code de procédure pénale, Rédaction d’une charte locale pour l’enfant talibé, Autorisation/agrément des daaras délivrés par un comité pédagogique et religieux, Arrêté municipal réglementant localement la mendicité et l’ouverture des daaras.

 La journée d’échange et de solidarité pour les enfants talibés s’est enfin achevée avec la remise d’aides offertes par M. José GALLAND (Français qui agit à Mbao depuis 25 ans) aux onze daaras recensés dans la commune. Ainsi 300 jeunes talibés vont utiliser 40 nattes grand modèle, 40 matelas, 200 planchettes (alouwas) et des vêtements.

Guirane DIENE, directeur de JCLTIS.

Commentaires

Beau dossier, Midi-Libre a eu raison de le mettre à l'honneur ce vendredi dans "mon blog et moi".

Écrit par : lacalmette | 17/04/2009

Je suis très heureuse que Guirane que je connais bien ajoute cette action humanitaire aux actions commencées par JCLT grâce à José Galland et sur le terrain à mon époux décédé il y a bientôt 3 ans qui a avec nos élèves et les jeunes Sénégalais ont remis à neuf un bâtiment vétuste pour en faire ce centre de formation professionnelle, réparé l'école de Sindia, des centres pour éducation spécialisée de Dakar, des foyers... Une belle expérience pour nos cas sociaux. Daour, ton frère va être très fier de toi Guirane, continue ton action, Francis avec son grand coeur serait heureux de ton initiative. Je suis avec vous tous. A bientôt de t'entendre ou te revoir.

Écrit par : Barry Françoise | 17/04/2009

Merci Françoise pour tes compliments et tes encouragements . Je vois que nos voeux dans le champ social et humain se réalisent auprès des enfants que nous encadrons . Tout le mérite revient à José galland, Francis Barry , Robert Levillain et tous ceux qui de près ou de loin se sont donnés ,continuent de faire, que pour la flamme s'éteigne . Au plaisir de te revoir . Un coucou à Yann
Mention spéciale à Eric GALLAND pour le travail excellent qu'il abat .

Écrit par : guirane.diene | 18/04/2009

C'est btrop d'honneur que de parler ainsi de moi (cf commentaires de Françoise BARRY et Guirane DIENE). Je n'ai jamais agi seul et il est bon de toujours rappeler qu'à l'origine de celà il y a avant tout Robert LEVILLAIN. Certes j'ai été avec lui dès les premiers pas de J.C.L.T., mais sans son allant, sans son enthousiasme, sans ses convictions, sans son culot, rien de tout cela n'aurait été possible. Il faut évidemment rendre aussi hommage à Francis BARRY qui, avec les jeunes du C.A.E.S. de Chambon-le-Château et leurs éducateurs, ont réalisé un remarquable travail sur le terrain malgré les très nombreuses difficultés.
Je suis persuadé qu'avec Guirane la flamme ne s'éteindra pas. En ce qui me concerne, je ne baisserai pas les bras.

Écrit par : JCG | 29/04/2009

Bonjour,

Je viens moi-même avec des amis de créer une association pour venir en aide aux talibés de M'Bour.
J'aimerais savoir comment vous avez fait pour avoir le film "les enfants perdus de M'BOUR" vous est-il possible de me faire une copie?

Écrit par : JACQUELINE | 11/06/2009

Jacqueline, êtes vous en France ou au Sénégal ?

Écrit par : JCG | 15/06/2009

Je suis en France, excusez moi pour le retard, on s'inscrit quelquefois sur des forums et on oublie!

Écrit par : JACQUELINE | 22/09/2009

je suis au sénégal vos actions me vont droit au coeur merci

Écrit par : magath diouf | 20/08/2010

Bonjour a toute l'équipe de jcltis. je suis un ancien du caes de chambon le chateau, je m'appelle philippe thivolle et je voudrais adresser une salutation à M. Galland . Même si je vous est pas toujours compris dans votre authorité, j'ai voyager dans beaucoup de pays du fait que j'ai fait partie dans les années 80 du projet de construction des écoles au Sénégal.

Écrit par : thivolle | 03/06/2011

Bravo pour cet extraordinaire travail que vous faites au Sénégal. Je suis un ami de la fille de José, éducateur en France, j'ai passé une toute petite semaine à Dakar (la semaine dernière) j'ai été surpris par tous ces jeunes dans la rue qui vous accostent dès l'arrivée à l'aéroport, la famille de ma femme m'a donné quelques informations sur ces jeunes Talibés, je ne savais pas que vous travailliez notamment avec ces jeunes.
J'ai avec des amis éducs, leprojet de venir vivre à Dakar avec l'idée de monter un projet après avoir identifié des problématiques et des besoins sur le terrain. La tâche semble rude mais vraiment passionnante.
Je serais heureux de pouvoir entrer en contact avec vous.
Bravo et merci pour le travail formidable que vous faites!

Écrit par : Moluçon | 08/04/2012

Message pour Moluçon,
Si vous avez des amis éducs, et si la cause de ces enfnats vous intéresse, pouvez vous prendre contact avec moi, nous pourrions monter un projet ensemble.
Tel 06 10 60 25 38
www.pouruneenfance.com

Écrit par : zaoui | 08/04/2012

Bonjour,

Je vous remercie de votre réponse si rapide, pourriez vous m'indiquer qui etes vous svp?
mon adresse mail est jpmolucon@hotmail.com

Bien cordialement.

Écrit par : Moluçon | 08/04/2012

bonjour a toute l equipe de jcltis. je suis un ancien du caes chambon le chateau (48) je m appel indiana jean leonard je voudrais adresser ma salutation a mr jose christian galland bravo pour votre courage et merci pour se que vous avez fait pour nous . vous faites un exellent travail pour le senegal merci a bientot

Écrit par : mr indiana jean leonard | 22/11/2013

bonjour a toute l equipe de jcltis. je suis un ancien du caes chambon le chateau (48) je m appel indiana jean leonard je voudrais adresser ma salutation a mr jose christian galland bravo pour votre courage et merci pour se que vous avez fait pour nous . vous faites un exellent travail pour le senegal merci a bientot

Écrit par : mr indiana jean leonard | 22/11/2013

Les commentaires sont fermés.